Manager par projets : à lire pour mener à bien un projet – article paru dans la revue Manager Public – mensuel – numéro d’avril 2010

Le propre du projet est qu’il fait sortir les agents ou salariés, voire les services qui vont le mettre en œuvre de leurs tâches quotidiennes. Et, contrairement aux travaux structurels qui participent de la vie de toute collectivité, il a un début et une fin. Le mener à bien nécessite donc une organisation particulière,différente pour chaque projet.  A cela doit être associée une gestion des équipes propre à l’action en cours. Le projet peut regrouper des personnes de plusieurs services n’ayant pas nécessairement l’habitude de travailler ensemble, et doit être coordonné par quelqu’un.

Les auteures de ce livre l’ont organisé sous la forme de fiches décryptant les principes, étapes, outils et méthodes du management par projets L’un des objectifs est d’aider le cadre à animer son équipe en prenant en compte les spécificités de cette forme de management.  Mais le but est aussi de lui permettre d’avancer sans brûler les étapes, et d’être conscient de la nécessité ou non de poursuivre les travaux.

Des informations complémentaires de celles délivrées dans cet ouvrage sont mises à disposition sur le site http://www.nathan-lesechos.fr. II s’agit d’articles sélectionnés du quotidien Les Echos, de prolongements des fiches et de fichiers-outils à télécharger. II y est également possible de feuilleter et d’acheter le livre.

La vie des collectivites locales est jalonnée de projets. Cela va de la construction de nouveaux édifices publics à l’organisation d’événements ponctuels en passant par la mise en conformité des équipements ou des manières de travailler avec de nouvelles règles. Ces fiches pourront donc donner des idées, apporter des précisions ou aider plus d’un manager public territorial.

Charlotte de Lescale

Un sponsor, un vrai…

Pour mener à bien un projet qui vous tient à cœur rien de tel que d’avoir un vrai sponsor. Le meilleur des sponsors est le directeur général ou un membre de la direction générale.
Comment démontrer que le projet est sponsorisé ?
• Par la présence du sponsor à des moments clés : par exemple à la réunion de lancement du projet ou le lancement d’un dispositif de formation / action en rapport avec le projet. Sa présence doit être bien réelle c’est-à-dire que le sponsor est disponible, présent et à l’écoute. Il n’est pas accroché à son téléphone portable pendant la réunion, il est capable de répondre aux questions des participants, il est concentré et concerné par ce qui se joue, non seulement dans les mots qu’il prononce mais aussi dans son attitude. Si le sponsor regarde sa montre dix fois en l’espace de 15 minutes, cela ne sera pas vrai…
• Par une communication préparée et constante pendant toute la durée du projet qui a du sens, le sens donné au projet. Le sponsor doit tenir le même langage aux différentes équipes. Il sponsor est « le 1er supporter » du projet. Il est capable d’en parler même à la cafétéria …de « pousser  » des actions mises en œuvre, même si celles-ci remettent en question des habitudes bien ancrées, par des actes simples et authentiques.
• Par des actes symboliques : par exemple sa participation à une réunion de travail à laquelle il n’a jamais assisté.

La plupart des sponsors, ayant gouté aux joies de « l’implication projet » sont heureux de l’avoir fait et recommencent avec encore plus de conviction.

Avez-vous envie de tenter l’expérience ?

Marine Cousin-Bernard

Simple jeu de mots ?

Vous êtes nombreux, que ce soit dans nos réseaux professionnels ou privés, depuis la parution de notre livre à nous questionner sur son titre. Vous êtes intrigués, et vous demandez, s’il s’agit d’un simple jeu de mots, ou d’une « coquetterie » de notre part. Voici donc quelques éclairages complémentaires à ceux fournis sur les caractéristiques du management par projets dans le chapitre 29 de notre livre et par la norme AFNOR X50-105
Une entreprise qui revendique « manager par projets », est une entreprise dont les structures permanentes (directions métier) sont conçues en prenant en compte l’existence de structures temporaires (les structures projet). Cela signifie que ,
– l’organisation, la répartition des rôles et des responsabilités les processus et les modalités de décision…
– les méthodes, les techniques et les outils…
– et la culture, c’est à dire : l’ensemble des valeurs, des croyances, des modèles, des principes, des convictions…
convergent et soutiennent à la fois la réalisation des missions des structures métiers et l’atteinte des objectifs des projets. Les pratiques et les comportements des acteurs de l’entreprise sont compatibles et complémentaires aux deux formes d’organisation et de fonctionnement.
Il est clair que pour une entreprise, s’organiser pour manager par projets, n’a d’intérêt que si elle est amenée à mener un grand nombre de projets qui mobilisent régulièrement et quantitativement des ressources internes.
Lorsque, les structures métiers cessent de considérer les projets comme l’obstacle numéro 1 à l’atteinte de leurs objectifs et les structures projet ne considèrent plus les métiers comme l’entrave majeure au respect de la qualité, des délais et des coûts des projets, c’est là le signe d’une maturité de l’entreprise à manager par projets et à faire cohabiter harmonieusement ces deux formes de fonctionnement.
Mais fonctionner ainsi ne peut se décréter du jour au lendemain. Nous sommes sollicitées lors de nos missions de conseil pour accompagner les entreprises à relever le défi du management par projets aussi bien d’un point de vue organisationnel, méthodologique que culturel.

Marine Cousin-Bernard et Elizabeth Gauthier

Manager par projets : coup de coeur du libraire : http://www.mollat.com/livres/marine-cousin-bernard-manager-par-projets-9782091610177.html

L’accroissement de la concurrence et la complexité des nouvelles techniques entraîne une multiplication des projets visant à faire évoluer les entreprises. Ces projets, s’inscrivant dans le développement du programme de management de l’entreprise, doivent être abordés sérieusement dans les phases de réflexion comme dans leur mise en place.

Les auteures, Marine Cousin-Bernard (titulaire d’un DESS de marketing et d’un DU de coaching, elle intervient depuis plus de 20 ans comme conseil auprès d’entreprises de tous secteurs d’activités ; centrée sur une approche pragmatique et des interventions sur le terrain, elle aide les entreprises à mettre en œuvre leurs changements organisationnels en privilégiant la relation humaine et la dynamique de l’action) et Elizabeth Gauthier(diplômée de l’IAE de Bordeaux, elle pratique le management de projet en France et à l’étranger depuis plus de 20 ans et conduit des interventions de conseil et de formation auprès d’entreprises du secteur banque-assurance et des collectivités territoriales : elle les accompagne dans l’appropriation de la culture projet et des pratiques managériales propices au développement du management par projets), fortes de leurs expériences, nous livrent dans ce guide indispensable toutes les clés nécessaires à la réussite d’un projet.

Sous forme de fiches, l’ouvrage illustré d’exemples et de témoignages, propose de maîtriser les principes du management de projet, connaître les méthodes nécessaires pour piloter un projet, développer sa capacité à animer une équipe et comprendre les spécificités du management par projets.
alt :

Les joies du métier

Un des objectifs de notre métier de conseil et de formation est d’arriver  » à faire bouger les gens ». Nous les incitons, encourageons, soutenons, accompagnons, stimulons…pour qu’ils fassent bouger en eux ne serait-ce qu’ un ou deux rouages. Le processus de formation des adultes passe par l’acceptation de ne pas rester dans son jus, mais bien par la décision de se mettre en risques pour s’aventurer vers des pratiques, des postures, des actions inconnues jusqu’alors, ou jugées inaccessibles ou déplacées. Notre métier consiste à donner aux personnes des clés, des repères pour oser se lancer dans cette voie du changement et à les galvaniser : « yes you can! ».

C’est pourquoi, je voudrais remercier ici un de mes clients, pour la joie qu’il m’a procurée vendredi, lorsqu’il m’a annoncé qu’il avait eu l’audace selon ses mots « de suivre mes conseils ». Il a trouvé la force de sortir de ses routines défensives (« pour tout cela il faut avoir du temps que je n’ai pas »). Il s’est libéré de ses a priori négatifs (« je ne suis pas là pour faire mon show »). Il a accepté de regarder son environnement professionnel avec une autre paire de lunettes (« je ne peux me permettre de remettre un directeur en place dans une réunion »). Il a tout simplement décidé d’être un acteur dans l’entreprise ! Le défi pour lui consistait à animer de manière interactive un comité de pilotage : passer de la simple présentation de diapositives à l’animation dynamique de cette instance de décision du projet. Il a juste appliqué quelques fondamentaux : questionner, reformuler, recadrer les participants par rapport à l’ordre du jour, leur  demander leur avis sur l’efficacité de la réunion…Et figurez vous, cela a marché ! Les membres de cette instance, qui sont des « grands directeurs » l’ont remercié pour la qualité de son animation et l’intérêt de la réunion.

Cette victoire me donne de l’énergie pour la semaine qui vient, durant laquelle je vais certainement rencontrer d’autres personnes que je vais aider à se donner les moyens de développer leur potentiel. Je m’en réjouis à l’avance ! Elizabeth Gauthier

Marine Cousin-Bernard

J’interviens depuis plus de vingt ans comme consultante, coach et formatrice auprès d’entreprises de tous secteurs d’activités depuis l’industrie ferroviaire à l’Assurance en passant par la fromagerie, les centres d’appels et la Banque.

J’aide ces entreprises à concevoir et mettre en œuvre leur projet de transformation en favorisant une approche pragmatique et participative. Je travaille avec toute la ligne hiérarchique en privilégiant la relation humaine et la dynamique de l’action.

Ma conviction est que l’on gagne en mobilisant les hommes de l’entreprise et en valorisant leurs richesses et leurs diversités.